I amsterdam

En tête des villes branchées d’Europe du Nord, j’ai nommé AMSTERDAM. J’ai décidé d’aller voir ça de mes propres yeux ! Un ami d’Azerbaïdjan, étudiant en Pologne et rencontré en Espagne y allait. Il m’a invitée.

Pour ceux qui n’y seraient pas encore allés, réservez vite votre billet ! Je garde une très bonne impression de celle qu’on nomme la Venise du nord. Il n’y a pas seulement quelques canaux et quelques vélos : il y en a PARTOUT et c’est ce qui la rend si charmante. On ne se croirait pas dans une capitale, le guide du routard décrit même Amsterdam comme un « gros village ».

Amsterdam est belle de jour comme de nuit et le meilleur moyen de la visiter reste de se balader, un plan à la main, dans ce musée à ciel ouvert. Mais s’il pleut, vous pouvez toujours vous rendre dans l’un des deux grands musées de la ville : le classique Rijksmuseum (avec Rembrandt, Vermeer et sa fameuse Laitière) ou le Van Gogh Museum que j’ai choisi. Plus d’une heure d’attente sous mon parapluie à discuter avec des américains-hindous, mais je n’ai pas été déçue. L’exposition est très bien conçue et on y apprend beaucoup de choses sur la vie du peintre hollandais.

Mon bon plan : les visites guidées gratuites organisées dans de nombreuses villes d’Europe. Le tour était proposé en anglais ou espagnol.
Il n’y a pas vraiment de cuisine typique hollandaise, mais leurs fromages sont très bons (pour les français que nous sommes) !
Je vous recommande aussi de louer un vélo et d’essayer de faire comme les locaux, pour les plus téméraires.

L’anecdote ? Devant la célèbre sculpture « I amsterdam », alors que le soleil était revenu et que je prenais des photos, un jeune homme a demandé à sa petite amie de tenir leur appareil… le temps pour lui de sortir une bague : « Would you marry me ? », il a dit.

amsterdam2

  • Comment je suis partie ? En train jusque Paris puis de là, en iDBUS (compagnie tenue par la SNCF, c’est long mais sans risques). Et retour en covoiturage (oui, oui, Amsterdam-Dijon c’est possible) ! [Depuis la France, une carte d’identité suffit].
  • Où dormir ? Amsterdam reste une ville chère. J’ai donc réservé une auberge de jeunesse en centre ville, à deux pas de Central Station. Pas des plus luxueuses ni romantiques, certes, mais je la recommande tout de même pour les budgets serrés et les courts séjours.
    J’ai aussi été agréablement surprise par les hollandais qui ne sont pas dérangés qu’on leur parle anglais, quasi 2ème langue officielle du pays. Car apprendre le néerlandais en 3 jours, no way !

Et vous, quel est votre souvenir d’Amsterdam : le Red District, les coffee-shops, la maison d’Anne Franck, les balades en bateau, les maisons penchées..? 😀

:mrgreen: À lire aussi : Paris-Montréal, aller simple.

amsterdam3

Publicités

Une réflexion sur “I amsterdam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s